• Bassinoire

Mots clés

Fonds Hermann ➔ Bassinoire

Collection scientifique et technique

Identifier:
2001.62.1
Description

REMÈDE CONTRE LE LIT FROID ET HUMIDE

Le coup de froid de ces derniers jours fait osciller la température extérieure comme intérieure. Aujourd’hui, avec nos moyens de chauffages modernes, nous n’avons plus froid quand nous rentrons dans le lit mais il y a un siècle encore ce n’était pas la même histoire.

Certains d’entre vous se souviennent peut-être des séjours chez les grands-parents, où, quand on rentrait dans le lit, un froid glacial et humide nous saisissait. Ce froid était dû à la matière dans laquelle était confectionnés les draps. En effet, le lin ou le coton épais devenaient facilement humides dès que la pièce n’était plus chauffée. Pour pallier ce problème, on utilisait une bassinoire.

LA BASSINOIRE QU’EST-CE DONC ?

La bassinoire est une sorte de grande poêle circulaire couverte munie d’un long manche. Le bassin est rempli de braises incandescentes. L’usage en est simple : elle était passée entre les draps et la literie pour les réchauffer, d’où l’utilité du long manche pour aller jusqu’au fond du couchage.

Le couvercle, fixé au corps par une charnière, est percé de nombreux trous qui permettent à la chaleur de se diffuser.

Vous l’aurez donc déduit, c’est une lointaine cousine des chaufferettes.

Pour ceux qui pensent que l’on mettait de l’eau chaude dans le réceptacle, cela implique que celui qui s’en servait était fort adroit pour ne pas inonder le lit !

OBJET DE CONFORT ET DE STYLE

C’est au XVème siècle que cet objet fait son apparition et au XVIIIème qu’il devient un objet incontournable car à cette époque, une nouvelle notion se répand : le confort !

Les bassinoires sont principalement en cuivre jaune ou rouge. Il en existe cependant en fer, en laiton, en étain, en bronze ou en céramique et plus exceptionnellement en argent.

La bassinoire en céramique se reconnaît par un gros rebord arrondi et elle possède un couvercle libre.

Le couvercle est plat mais peut aussi être bombé. Il s’orne de divers motifs décoratifs du plus simple et courant au plus raffiné et élégant. Ce sont ces bassinoires-ci, avec un décor joliment travaillé, parmi une foultitude d’autres très communes, qui sont les plus recherchées.

Le décor est obtenu par gravure au burin, martelé ou repoussé, les motifs sont toujours repercés afin de permettre une bonne aération de la braise.

DIFFÉRENTES APPELLATIONS

La bassinoire possède divers noms : 

« Rechauffoir de lit »,  « bassinoelle », « chauffe-lit » et plus lointainement « escau-leytet », « eschauffelit » ou « escaufelit » usités au XVIème siècle.

https://paysalp.fr/objets-du-mois-la-bassinoire/

;INFOS EN PLUS

En 1770, Granchez importa chez nous la bassinoire anglaise. « Cette bassinoire, écrivait-il au Mercure Galant, reçoit la chaleur de l’eau chaude qu’elle contient ; elle est fermée hermétiquement et n’est, par conséquent, point sujette à laisser dans le lit aucune impression de moiteur. Sa chaleur se conserve plus longtemps et peut ainsi servir pour plusieurs lits». Ce système fut inventé pour pallier le manque de bois de chauffage en Angleterre et prévenait des potentiels incendies. C’est les prémices de la bouillotte.

Saviez-vous que l’expression « bassiner quelqu’un » qui fait allusion aux allers et venues de la bassinoire sous les draps, signifiant agacer quelqu’un en revenant à la charge, tire son origine de cet objet.

https://paysalp.fr/objet-du-mois-outils-de-taille/

Usage / Utilisation
Pour chauffer le lit.
Rights
diffusion sur autorisation ;collection F. Hermann, Conseil départemental de la Haute-Savoie / Paysalp;collection F. Hermann, Conseil départemental de la Haute-Savoie / Paysalp

Avec la participation des communes adhérentes au Réseau Patrimoines et Territoires de l'écomusée PAYSALP et le soutien de :