• poste de radio Philips 830A

Mots clés

Fonds Hermann ➔ Poste de radio, modèle 830A Philips

Collection scientifique et technique

Identifier:
2001.716.1
Description
Au début des années 30, l'ensemble des fonctions est intégré à l'intérieur d'une seule boîte qui prend le nom d'ébénisterie. Il suffit, pour le faire fonctionner, de le brancher sur une prise de courant. Une antenne, constituée de quelques mètres de fil est suffisante pour capter les plus puissantes stations. Le nombre de boutons a considérablement diminué, et se réduit à trois ou quatre comme sur les postes d'aujourd'hui: - Interrupteur "arrêt / marche + volume du son" - Recherche des stations - Gamme d'onde - Tonalité Le mode d'emploi est très simplifié et à la portée de tous. Le haut parleur est placé dans la partie supérieure de l'ébénisterie, ce qui donne au poste une forme rectangulaire. Il est plus haut que large. Sa finition est toujours soignée. Un très beau tissu, souvent en soie, cache la membrane du haut parleur. A partir de 1935, environ, le cadran porte le nom des stations que le poste est censé capter. Une vrai leçon de géographie à l'échelle du globe. On y trouve en vrac Paris, New York, Stockholm, Moscou, Rennes, Toulouse et tous les noms de l'empire colonial français. Le poste de T.S.F. a maintenant sa place dans le salon ou sur le buffet de la salle à manger où il trônera, jusqu'au début des années 60, chassé par la télévision et le transistor. La fabrication des postes, parvenue au stade industriel, commence à utiliser la bakélite qui va permettre de faire beaucoup d'innovations.
Usage / Utilisation
Moyen de communication; permettant d'écouter les informations et de la musique
Rights
;Écomusée Paysalp/collection département de la Haute-Savoie;Fonds Hermann /Département de la Haute-Savoie

Avec la participation des communes adhérentes au Réseau Patrimoines et Territoires de l'écomusée PAYSALP et le soutien de :