Retour résultat
 

Charron

suiv. » « prec. Imprimer Commentaire
 

Habère-Poche - Type : Métiers du bois  |  Charron

Description :

Le charron utilisait le bois et le fer pour construire et réparer des roues de véhicules attelés ou de brouettes. Le coeur de son métier est sa maîtrise de la roue. Autrefois, il existait des charrons qui faisaient à la fois le travail du bois et du métal. D'autres, forgerons à la base, cerclaient des roues préalablement fabriquées par un menuisier. C'est le cas de François Converset au hameau de la Covasserie. Le charron devait d'abord insérer dans le moyeu, en orme, la "boâte", un tube conique, en fonte, destiné à recevoir l'essieu en acier. Cela demandait une grande précision pour que le trou ne s'ovalise pas à l'usage. Mais l'opération la plus délicate était la fabrication et surtout la pose du cercle de fer: il fallait prendre des mesures précises tout en tenant compte de la dilatation du cercle pendant son passage dans la «fournaise». Il fallait aussi maitriser parfaitement l'usage de la cintreuse et de la refouleuse pour que le cercle ait la taille parfaite. Enfin, il fallait l'aide de deux ou trois hommes pour placer le cercle, préalablement chauffé, sur la roue, et ne pas faire de fausse manoeuvre, tout en aspergeant le cercle pour qu'il se refroidisse et ne brûle pas le bois de la roue! Il n'était pas rare que quelques curieux assistent à cette manoeuvre délicate... Bref, c'était tout un art, que seuls une dizaine de charrons exercent encore en France à l'heure actuelle.

Source : Robert Schuller, Le Temps des Métiers, Témoignages, Editions du Mont, 1997, pages 37 et 38. Bulletin Municipal de Saint-André de Boëge, 2004, pages 23. Pascal Roman, Métiers d'Antan en pays de Savoie, Editions de l'Astronome, 2006, page 24.

Aucun document associé