Longitude :
Latitude :
Altitude :

Agrandir
 
Retour résultat
 

Cadran solaire de la cure

suiv. » « prec. Imprimer Commentaire
 

La Tour - Type : Architecture religieuse  |  Cure

Description :

Situé sur la façade Sud de la cure de La Tour, se trouve le cadran solaire, oeuvre du recteur Passaquay, curé de la paroisse de 1828 à 1852. Passionné d?astronomie, léecclésiastique observe le ciel et envisage, à partir de ses propres recherches, de créer un cadran. Difficile à dire s'il le réalise seul ou aidé d'un peintre. Toujours est-il qu'il entreprend son travail en 1840.
Il s'agit d'une fresque. Que représente-t-elle? En haut, des têtes grimaçantes font référence aux planètes connues à cette époque (d'où l'absence de Neptune, découverte en 1846 ainsi que de Pluton, découverte en 1930). Le bas de l'oeuvre est quant à lui plus mystérieux: on y voit la place Saint-Marc, à Venise. Curieusement, le cadran solaire n'est pas doté d'un gnomon, cet élément vertical permettant de donner l'heure par la longueur ou la direction de son ombre. Le curé Passaquay innove et crée un oeilleton pour résoudre le problème de l'avant-toit proéminent qui fait de l'ombre sur la façade en été. L'heure est en fait donnée par un point lumineux projeté sur la façade.
Selon Véronique Haag, le problème de ce cadran reste sa faible exposition solaire, surtout en hiver, le Môle cachant l'astre solaire une bonne partie de la journée.

Source : Véronique Haag, «Cadran solaire de La Tour», dans Le petit colporteur, 2010 (n°17), p. 70.

Aucun document associé