Retour résultat
 

Bataille de Peillonnex

suiv. » « prec. Imprimer Commentaire
 

Peillonnex - Type : Histoire constitutionnelle  |  Frontière

Description :

2 avril 1589. Les hostilités qui couvent entre le duc de Savoie Charles-Emmanuel et la ville de Genève, éclatent. Chaque belligérant a ses raisons: le duc veut reconquérir ses états, voire les agrandir; Genève, elle, se sent menacée et demande des secours au roi de France, Henri III.
Le 2 avril, les troupes genevoises, conduites par Guitry et de Beaujeu, son lieutenant, se dirigent vers le Faucigny. Elles détruisent le pont d'Etrembières, qui enjambe l'Arve, s'emparent du château de Monthoux dans la même nuit puis, au matin, s'attaquent à la place forte de Bonne, qui n'oppose aucune résistance. Poursuivant l'offensive, les Genevois se détournent vers le prieuré de Contamine qu'ils incendient puis investissent le château de Saint-Jeoire. Pillages et incendies se multiplient un peu partout.
Le 26 juillet, les Bernois arrivent à Peillonnex qu'ils incendient également. C'est là que va avoir lieu la rencontre entre l'armée bernoise et celle des Genevois, leurs alliés, alors à Viuz ainsi que les troupes savoyardes. Les Genevois se divisent en peloton et fondent sur les Savoyards qui prennent la fuite. Les lanciers venus de Bonneville se retirent vers le Môle. La bataille fait des ravages du côté savoyard: plus de soixante hommes meurent. Avant de se retirer, Genève et Berne brûlent le prieuré. Seule l'église reste debout.

Source : La bataille de Peillonnex

Aucun document associé