10360 document(s) trouvé(s)

Nouvelle recherche Retour résultat
 

Croix du Fraynet - Saint-André-de-Boëge

Suivant »

3338/10360

« Précédent Commentaire
 

Description

Photographie en couleurs, représentant une petite croix en métal sur un socle de bois. Cette croix se trouve à l'emplacement d'un pont appelé "Pont du Fraynet", sans doute à cause du château du même nom qui se serait trouvé dans le secteur.

Cette croix a été érigée après la première guerre mondiale par Virginie DONCHE, épouse de Michel Emile DONCHE (jadis DONCHE-REYBAZ), en remerciement du retour de la Der des Ders de ses trois fils (Félicien, Louis et Edmond DONCHE) tous trois sains et saufs.

Fiche aimablement complétée par M. SAUTHIER, descendant(e) de Félicien DONCHE.

Période :

Témoins et/ou personnes à l'image :

Fonds documentaire : SIMBAL

Visualiser le diaporama

Caractéristiques du document


Date création : 03/12/2001
Auteur : RENARD Pascale - Entre Deux Lunes
Cadre : Scientifique
Domaine : Croyance religion - Architecture, construction

Informations supplémentaires


Type de collecte : centre_ressource
Collecteur : Paysalp
Lieu de collecte : St André de Boëge
Date de collecte: 21/03/2011
Type de support : Fichier informatique
Libre de droit : Libre de droit signifie que le document est tombé dans le domaine public Non
Lieu de conservation : Maison de la mémoire



Patrimoine associé


Titre : Croix de Saint-André
Description : «La commune ne compte pas moins de 14 croix, réparties dans les hameaux, le long des chemins, aux carrefours, mais aussi à la lisière des bois ou dans les alpages.» La plupart sont «des croix de missions», érigées suite au passage d'un missionnaire dans la paroisse, dans la première moitié du XIXe siècle, sous l'influence du cléricalisme de la restauration Sarde.
Situées souvent à un carrefour de routes ou de chemins, ou à proximité d'un hameau, ces croix étaient vénérées par les croyants qui ne manquaient pas de se signer en passant devant elles. Certaines bénéficiaient de l'octroi «d'indulgences» pour qui dirait certaines prières devant la croix: c'était souvent l'évêque d'Annecy qui octroyait les jours d'indulgences, et souvent 40 jours, mais la croix de La Motte a cette particularité que c'est le Pape lui-même qui «attache 100 jours d'indulgence» à cette croix.
Une autre croix a aussi une particularité rare: c'est en fait un oratoire taillé dans la meulière de la Molière et qui représente une ébauche de meule surmontée d'une croix. De part et d'autre figurent des outils utilisés pour tailler les meules : une échelle et un pic. Il n'existe que 3 oratoires de ce type en Europe.

Fiche détaillée du patrimoine