10360 document(s) trouvé(s)

Nouvelle recherche Retour résultat
 

Croix de Reculfou - Habère-Poche

Suivant »

2736/10360

« Précédent Commentaire
 

Description

Photographie en couleur représentant une croix au lieu-dit Reculfou à Habère-Poche. Il s'agit d'une croix en métal de 1863, avec une statue du Christ, sur un faiseau de quatre colonnes, posées sur un socle en pierre, le tout entouré d'une grille. Elle a été construite par l'arrière-grand-père de Humbert DUCROT pour le retour d'un fils que l'on croyait mort de la guerre de Crimée, revenu à pied après plusieurs années de voyage.

Crédit photo SIMBAL / Pascale RENARD? Entre Deux Lunes

Période : 19ème

Témoins et/ou personnes à l'image :

Fonds documentaire : Paysalp

Visualiser le diaporama

Caractéristiques du document


Date création : 29/01/2002
Auteur : RENARD Pascale ? Entre Deux Lunes
Cadre : Scientifique
Domaine : Croyance religion - Architecture, construction

Informations supplémentaires


Type de collecte : centre_ressource
Collecteur : Paysalp
Lieu de collecte : Habère-Poche
Date de collecte: 21/03/2011
Type de support : Fichier informatique
Libre de droit : Libre de droit signifie que le document est tombé dans le domaine public Non
Lieu de conservation : Maison de la mémoire



Patrimoine associé


Titre : Croix de Reculfou
Description : Il existe deux croix à Reculfou. La plus ancienne est située dans le hameau et date de 1863. Elle est composée d'un crucifix métallique doré, juché sur quatre colonnes qui reposent sur un socle de pierre d'Hirmentaz. Elle est entourée d'une grille qui délimite un petit espace où fleurissent chaque année des bouquets de pivoines. Elle a été érigée par Jean-Jacques Ducrot, qui était né en 1791, (voir fiche document Jean-Jacques Ducrot) en reconnaissance du retour inespéré de son fils Philippe. En effet, Philippe était parti au régiment 7 ans auparavant et on n'avait jamais eu de nouvelles de lui. Tout le monde, y compris ses proches étaient convaincus qu'il était mort quand «un jour, sa mère vit quelqu'un arriver sur le chemin situé de l'autre coté de la rivière (le Nant Ducrot, ou Nant de Reculfou) : croyant le reconnaître elle dit: « Si mon Philippe n'était pas mort, je jurerais qu'il s'agit de lui...» Et c'était bien lui! Qui revenait à pied d'un périple à travers l'Europe, qui l'avait conduit du régiment à la guerre de Crimée. Mais le partage dans la famille avait déjà été fait et il ne pût habiter à Reculfou: sa famille lui acheta une propriété à Petit Pré, sur la commune de Fessy, où il finit ses jours sans jamais vraiment se remettre de son épopée et de son «exil» contraint dans un autre hameau que celui qui l'avait vu naître.»
Située en bordure de la route départementale, la «croix à la Marie Berger» date de 1875, année du Jubilé. Elle est composée elle aussi d'un crucifix posé sur quatre colonnes fixées sur un socle de pierre. A la même époque, Marie-Christine Berger avait fait ériger une croix identique à La Linget.

Fiche détaillée du patrimoine