10037 document(s) trouvé(s)

Nouvelle recherche Retour résultat
 

Conférence de MM, LAIDEBEUR, GUFFOND, VESSIERE, au sujet des vestiges des thermes romains de Ville-e

Suivant »

6866/10037

« Précédent Commentaire
 

Description

PAYSALP, le service archéologique départemental et la commune de Ville-en-Sallaz,

Cette projection animée permet de dévoiler au grand public le résultat des fouilles des vestiges de la partie thermale de la villa romaine ainsi qu'une présentation des découvertes antérieures dans la basse vallée du Giffre,
La présentation des résultats de fouilles de la partie thermale de la villa est proposée par Jocelyn LAIDEBEUR, , archéologue,

La présentation des découvertes antérieures dans la vallée du Giffre est animée par Christophe GUFFOND, archéologue ,
L?archivage numérique des vestiges des Tattes est présenté Olivier VESSIERE, spécialiste du patrimoine numérique

Période : Avant JC

Témoins et/ou personnes à l'image :

Fonds documentaire : Paysalp

Visualiser le diaporama


Caractéristiques du document


Date création : 07/11/2013
Auteur : MM, LAIDEBEUR, GUFFOND, VESSIERE,
Langue dominante : Français
Durée : 119 minutes
Nature : Autre
Cadre : Communication et presse
Domaine : Société - Sciences, techniques - Architecture, construction

Informations supplémentaires


Type de collecte : paysalp
Collecteur : Ecomusée Paysalp - Maison de la mémoire
Lieu de collecte : Ville-en-Sallaz
Date de collecte: 07/11/2013
Type de support : Fichier informatique
Libre de droit : Libre de droit signifie que le document est tombé dans le domaine public Non
Lieu de conservation : Maison de la mémoire



Patrimoine associé


Titre : Vestiges gallo-romains
Description : Alors que le nom de Viuz-en-Sallaz pourrait évoquer l'existence d'un vicus antique, la commune a livré des vestiges gallo-romains d'un intérêt certain pour la compréhension de l'évolution du peuplement des vallées alpines.
A l'occasion des fouilles archéologiques de l'église Saint-Blaise, en 1986-1987, un niveau d'occupation romain a été repéré ainsi que des tessons de céramique, datés entre le Ier et le IVe siècle de notre ère.
Mais c'est surtout en septembre 2003, à l'occasion de travaux de viabilisation préalables à l'implantation d?un lotissement, qu'a été notée la présence de tuiles romaines dans les déblais du chantier. Celles-ci, découvertes par Jean-François Novel, témoignent de l'existence d'un site proche: il s'agit des fondations d'une pièce chaude dont une partie du système de chauffage par hypocauste est conservée. Au Sud-Ouest ont également été mis au jour, les vestiges d'un autre bâtiment.

Fiche détaillée du patrimoine