Retour résultat
 

Chasse aux grives

suiv. » « prec. Imprimer Commentaire
 

Bogève - Type : Société  |  Chasse

Description :

Les tia-tia (grives litornes) sont présentes dans nos contrées toute l'année mais en faible quantité: c'est uniquement l'hiver que l'on a des chances d'observer des vroues (vols groupés). Il s'agit alors souvent d'individus migrateurs, qui ont délaissé pour la mauvaise saison leur zone de nidification situé plus au nord. Ces oiseaux grégaires étaient si nombreux dans la première moitié du XXe siècle que les montagnards en chassaient volontiers quelques-uns... , ou un peu plus, même pendant l'hiver; c'est-à-dire «en période de fermeture de la chasse et par temps de neige!». Un bogévan, Félicien Pinget, indique que cette chasse semi-clandestine se pratiquait et que les grives étaient ensuite vendues «au sac», principalement sur le marché d'Annemasse, parfois en quantité impressionnante!
Cette chasse se pratiquait à l'affût, constitué d'un abri sommaire ou parfois simplement de branchages. On attirait les grives avec des branches de sorbiers chargées de fruits que les oiseaux s'empressaient de venir manger. Un seul coup de fusil pouvait en tuer au moins une dizaine.

Source : L'Almanach du Vieux Savoyard, 1985, page 80. La Galine N° 12, Vivre en Vallée Verte, 2007, page 18.

Aucun document associé