Longitude :
Latitude :
Altitude :

Agrandir
 
Retour résultat
 

Chapelle Sainte-Anne

suiv. » « prec. Imprimer Commentaire
 

Taninges - Type : Architecture religieuse  |  Chapelle

Description :

L. Forestier signale dans sa monographie de Taninges, qu'au sommet de la place du marché se trouve un vieil édifice avec beffroi aplati en oignon, surmonté d'une flèche. Il s'agit de la chapelle Sainte-Anne, présente dans le paysage du bourg dès la fin du XVIème siècle. En 1606, le Conseil de Ville y crée une rente de quatre florins afin d'y recevoir les prédicateurs du Carême. En 1727, la comtesse de Taninges y crée des messes. Unie à l'école publique du Saint-Esprit, la chapelle avait des recteurs qui étaient également instituteurs. C'est là qu'en décembre 1792, est élu le premier Conseil Municipal ainsi que le premier Maire.
En 1793, la chapelle fut convertie en temple de la Raison où se tinrent les assemblées du peuple qui venait y entendre la lecture des lois. Elle reprit son affectation religieuse en 1798 et la conserva jusqu'en 1833, fin de la construction de l'église actuelle.
Avant la révolution, la chapelle Sainte-Anne abrite une cloche ainsi qu'une horloge qui seront transférées, sous le concordat, à l'hôtel de ville, où elles auront pour compagnon Jacquemard, le sonneur d'heures.

Source : L. FORESTIER, Monographie-guide de la commune de Taninges et du Praz-de-Lys, Taninges, 1924, p. 5-6 et 13.

Aucun document associé