10344 document(s) trouvé(s)

Nouvelle recherche Retour résultat
 

Château de la Fléchère à Saint-Jean-de-Tholome

Suivant »

938/10344

« Précédent Commentaire
 

Description

Carte postale en noir et blanc du château de la Fléchère à Saint-Jean-de-Tholome. Château appartenant autrefois au comte de la Fléchère. Légende en bas à gauche : "St-JEAN-DE-THOLOME (Hte-Savoie) Le Château - Ed. Chatel, Propriétaire". Espace herbeux au premier plan où posent une douzaine de personnes, séparées du château par un muret de pierres. A côté du bâtiment principal, une construction constituée de bardages.

Période : 20ème

Témoins et/ou personnes à l'image :

Fonds documentaire : Paysalp

Visualiser le diaporama

Caractéristiques du document


Auteur : Rusché
Cadre : Commercial
Domaine : Architecture, construction - Vie sociale

Informations supplémentaires


Type de collecte : scolaire
Collecteur : Ecole de Saint-Jean-de-Tholome
Lieu de collecte : Saint-Jean-de-Tholome
Date de collecte: 24/02/2010
Type de support : Carte postale
Libre de droit : Libre de droit signifie que le document est tombé dans le domaine public Non
Lieu de conservation : Privé



Patrimoine associé


Titre : Maison-Forte de la Fléchère
Description : On prête à la famille de La Fléchère des origines irlandaises, leur nom originel aurait en effet été «Flescher». Ils auraient rejoint le comte Pierre II de Savoie à son retour d'Angleterre et se seraient distingués par leur dévouement au Prince. Si leur résidence principale reste celle dont ils disposent au bois des Tours au-dessus de Bonneville, ils viennent également à leur maison-forte de Saint-Jean-de-Tholome.
Le 29 avril 1619, le noble François de Compois possède à Saint-Jean-de-Tholome, la maison-forte ainsi que plus de deux cent-cinquante journaux de terre. Il était devenu seigneur de La Fléchère par son mariage avec la fille héritière de Michel de La Fléchère.
La maison-forte a été reconstruite après un incendie le 23 décembre 1741 puis vendue comme bien national à la Révolution. Un certain Nicolas Mossuz, certainement fermier du seigneur de l'époque, se porta acquéreur en 1795.
La maison-forte de La Fléchère servit d'hôtel-pension jusqu'à la Première Guerre mondiale. Elle a ensuite été reconvertie en ferme.

Fiche détaillée du patrimoine