10445 document(s) trouvé(s)

Nouvelle recherche Retour résultat
 

Buste de Germain SOMMEILLER - La Tour

Suivant »

3868/10445

« Précédent Commentaire
 

Description

Photographie en couleurs représentant un buste en pierre blanche, certainement du marbre venant d'Italie. Il s'agit de Germain SOMMEILLER. Cet homme est né à Saint-Jeoire-en-Faucigny en 1815 et il est mort dans cette même ville en 1871. Il a breveté la perforatrice à air comprimé, machine qui permit réellement le percement du premier grand tunnel au monde (tunnel ferroviaire du Mont-Cenis entre Modane, France et Bardonnecchia, Italie) sur la base de l'invention de Giovanni Battista Piatti.

Période :

Témoins et/ou personnes à l'image :

Fonds documentaire : Paysalp

Visualiser le diaporama

Caractéristiques du document


Date création : 05/04/2006
Domaine : Transport, déplacement - Sciences, techniques - Artisanat

Informations supplémentaires


Type de collecte : centre_ressource
Collecteur : Paysalp
Lieu de collecte : La Tour
Date de collecte: 29/04/2011
Type de support : Photo
Libre de droit : Libre de droit signifie que le document est tombé dans le domaine public Non
Lieu de conservation : Maison de la mémoire



Patrimoine associé


Titre : Germain Sommeiller
Description : Fils d'un aubergiste du quartier de la Tour de Fer, Germain Sommeiller est né le 15 février 1815 à Saint-Jeoire-en-Faucigny. Encore enfant, il perd ses parents mais entreprend toutefois des études secondaires au collège de Mélan, fondé par l'abbé Ducrey. Elève brillant, Germain Sommeiller poursuit ses études à Turin et obtient le titre d'ingénieur, en 1838. Peu de temps après, il entre au corps de génie civil où il collabore à l'étude de la première voie ferrée du royaume de Piémont-Sardaigne, qui relie Turin et Gênes.
La grande oeuvre de Germain Sommeiller sera le percement du premier grand tunnel des Alpes. Il défend en effet le projet de tunnel du Mont-Cenis, devant le parlement où il siège en tant que député de la Savoie entre 1853 et 1857. Nanti de l'appui du Premier ministre Camille de Cavour, Germain Sommeiller obtient le démarrage des travaux. Le chantier, ouvert en août 1857, avance plus rapidement que prévu mais il faudra attendre 1870 avant que la jonction des deux équipes se fasse, le 25 décembre. Germain Sommeiller ne verra malheureusement jamais son oeuvre achevée puisqu'il est décédé en septembre de la même année, certainement épuisé par la fatigue nerveuse et physique de cet extraordinaire chantier.

Fiche détaillée du patrimoine