10344 document(s) trouvé(s)

Nouvelle recherche Retour résultat
 

Anne VUARCHEX dans le jardin de la maison familiale, dans le centre ancien de Cluses

Suivant »

9452/10344

« Précédent Commentaire
 

Description

Anne VUARCHEX est directrice du service urbanisme et foncier de la ville de Cluses.
Anne VUARCHEX est une sacrée personnalité : fort caractère, le timbre de voix d'une vraie fumeuse, une femme affairée mais intarissable sur le sujet de l'urbanisme et du décolletage.
C'est avant tout « une fille du centre ville » et c'est là qu'elle souhaitera que nous fassions la photo de plain pied. J'ai bien essayé de l'emmener vers d'autres lieux représentatifs de projets urbanistiques contemporains, elle n'en a pas démordu ! Ceci pour mon bonheur de repartir avec une rose 'pierre de ronsard' de son jardin qu'elle cueille et m'offre. Cette clusienne de souche a intimement suivi l'urbanisation de Cluses : entrée dans l'administration communale en 1976 pour s'occuper des questions foncières, elle est aujourd'hui directrice du service d'urbanisme et est une encyclopédie vivante du sujet. «Lorsqu'il y a eu la poussée du décolletage pendant les Trente Glorieuses, il a fallu répondre aux besoins de la main d'oeuvre. Dans un premier temps, la main d'oeuvre venait depuis le fond de la vallée du Giffre, ou les hauts de Passy. Le car des ouvriers, matin et soir, prenait la population ouvrière pour l'amener à Cluses, travailler, et la ramenait le soir. Compte tenu de l'amplitude des journées de travail, ce système ne pouvait pas être pérenne. Pour autant, le travail perdurant, dans une société qui alors n'avait pas de sentiment de crise, la volonté de ces populations a été de se rapprocher de leur lieu de travail et de s'installer avec leur famille». D'où l'initiative de la ville de construire «deux lotissements énormes» : la Sardagne et Messy. Dans les années 70, avec le flux continue de nouvelles populations, notamment issues de l'immigration, ce fut la construction du quartier des Ewües : un moment très riche dans sa carrière, très dur aussi, touchant à la question du maintien du lien social.
«Le dynamisme du décolletage a impacté l'urbanisme de Cluses de façon tout à fait fondamentale». Plus récemment, c'est la création de zones industrielles qui donne une physionomie si particulière à ce territoire très dense. Vue du ciel, Cluses présente une «morphologie de tranche napolitaine» où se superposent : Autoroute/quartier de Messy/Arve/Sardagne/Avenue G.Clémenceau/Ewües/voie ferrée... «L'industrie a tiré, et l'urbanisme a suivi». Une industrie qu'elle a dans le sang : fille de patron-décolleteur, le décolletage est «sa madeleine» dont elle parle avec passion.
Photographie issue de l'enquête et l'exposition « Portraits du décolletage » de Caroline HOUAL
En diaporama, Anne VUARCHEX a choisi comme objet représentatif, « le Père Cent » de son père: le livret des élèves qui sortaient de l'École nationale d'horlogerie de Cluses.

Période : 20ème

Témoins et/ou personnes à l'image : Anne VUARCHEX

Fonds documentaire : Paysalp

Visualiser le diaporama

Caractéristiques du document


Date création : 2014
Auteur : HOUAL Caroline
Cadre : Professionnel
Domaine : Industrie Energie - Espace, environnement

Informations supplémentaires


Type de collecte : paysalp
Collecteur : Collecteur privé
Lieu de collecte : Cluses
Date de collecte: 05/05/2015
Type de support : Photo
Libre de droit : Libre de droit signifie que le document est tombé dans le domaine public Non
Lieu de conservation : Privé



Patrimoine associé


Titre :
Description :

Fiche détaillée du patrimoine