10360 document(s) trouvé(s)

Nouvelle recherche Retour résultat
 

Alain CRUAZ, professeur puis chef des travaux du lycée Charles PONCET de 1972 à 1998. 4

Suivant »

9449/10360

« Précédent Commentaire
 

Description

École Royale d'Horlogerie, École nationale d'Horlogerie; en 1960 elle devient lycée technique d'État et change de dénomination en devenant le lycée Charles PONCET. Pour me rendre au rendez-vous avec Alain CRUAZ, j'emprunte la route qui monte au col de Châtillon. Au fur et à mesure de ma montée le panorama s'élargit et je saisis d'un seul coup d'oeil tout le bassin clusien : une grande conurbation qui s'étend vers Bonneville et le Faucigny.
Alain CRUAZ a été professeur puis chef des travaux du lycée Charles PONCET de 1972 à 1998. Dans les années 60, le lycée dispense encore des formations destinées aux métiers de l'horlogerie. Puis pour répondre aux besoins des entreprises, aux évolutions du marché et des moyens de fabrication, s'ouvrent des formations en automatisme, micro-techniques, outillage. «Pendant les Trente Glorieuses, le lycée a vécu et a constitué un maillon de l'évolution de l'industrie locale» en s'adaptant aux besoins de nouvelles compétences et en jouant un rôle de partenaire technique des entreprises. Il parle «d'une collaboration permanente entre ce lycée et l'industrie ». «A mon époque, si un industriel avait besoin d'un essai, on lui rendait service et on le faisait, bien entendu : on savait qu'il y avait urgence...il y a toujours eu urgence dans la vallée de l'Arve.» Une urgence qui met aux second plan les besoins en formation continue et en qualification des salariés : «les entrepreneurs avaient tellement la tête de guidon qu'il y avait des problèmes de formation pour les gens qui étaient en poste».
La plupart des patrons et techniciens du bassin industriel sont issus de ce que l'on appelle encore communément « l'École d'Horlo » ; ce qui explique que l'établissement est de ceux qui reçoivent le plus de taxes professionnelles.
«A une époque, si vous demandiez dans la rue où se trouve le lycée Charles Poncet, on ne savait pas vous répondre. Si vous demandiez l'École d'Horlogerie, on vous l'indiquait».
La section d'horlogerie, elle, sera fermée en 1989.
Photographie issue de l'enquête et l'exposition « Portraits du décolletage » de Caroline HOUAL
En diaporama l'objet représentatif choisi par Alain CRUAZ: cette horloge que M.CRUAZ garde dans son garage, a été réalisée par le lycée à l'occasion d'un séminaire sur l''outillage.

Période : 20ème

Témoins et/ou personnes à l'image : Alain CRUAZ

Fonds documentaire : Paysalp

Visualiser le diaporama

Caractéristiques du document


Date création : 2014
Auteur : HOUAL Caroline
Cadre : Professionnel
Domaine : Sciences, techniques - Enseignement, éducation

Informations supplémentaires


Type de collecte : paysalp
Collecteur : Collecteur privé
Lieu de collecte : Cluses
Date de collecte: 05/05/2015
Type de support : Photo
Libre de droit : Libre de droit signifie que le document est tombé dans le domaine public Non
Lieu de conservation : Privé



Patrimoine associé


Titre :
Description :

Fiche détaillée du patrimoine