10344 document(s) trouvé(s)

Nouvelle recherche Retour résultat
 

63ème anniversaire du drame du château du 25 décembre 1943.

Suivant »

3002/10344

« Précédent Commentaire
 

Description

Discours d'ouverture contre le racisme et sur le devoir de mémoire. Lecture du message du ministre des anciens combattants par madame le maire, DURET Marielle, sur les disparus d'Habère-Lullin. Appel aux morts. Dépose de gerbes de fleurs. La minute de silence. La Marseillaise par l'harmonie. Le chant des partisans. Salutations des élus aux porte-drapeaux. Les Allobroges. Disours de fin et remerciements de DURET Marielle.

Période : 20ème

Témoins et/ou personnes à l'image : DURET Marielle, BAUD-GRASSET Joël

Fonds documentaire : André Duret

Visualiser le diaporama

Caractéristiques du document


Date création : 01/01/2006
Auteur : DURET André
Langue dominante : Français
Durée : 30 minutes
Nature : Captation
Cadre : Historique
Domaine : Communication, information - Loisir fête

Informations supplémentaires


Type de collecte : partenariat
Collecteur : Collecteur privé
Lieu de collecte : Habère-Lullin
Date de collecte: 02/03/2011
Côte Dewey : 390 DRA
Type de support : DVD
Libre de droit : Libre de droit signifie que le document est tombé dans le domaine public Non
Lieu de conservation : André Duret



Patrimoine associé


Titre : Château d'Habère-Lullin
Description : Ancienne place stratégique de la Vallée Verte, le village d'Habère-Lullin accueillait autrefois en son sein un château à l'histoire particulière...
A proximité de l'église, au coeur du village, le Château d'Habère-Lullin existerait depuis le XIIe siècle. Appartenant à la famille De Lullin, cette fortification de style gothique permettait le contrôle de la haute vallée de la Menoge, ainsi que le passage entre Chablais et vallée de l'Arve.

Après différents changements de propriété (seigneurs De Fernay, famille De Genève-Lullin...), la seigneurie d'Habère-Lullin est vendue en 1696 à la famille Gerbaix-De Sonnaz. Celle-ci conservera le Château jusqu'aux années 1920, date à laquelle tous ses biens sont vendus. Le Château devient propriété d'un exploitant forestier, la scierie Bourgeois de Thonon.

L'histoire du Château est malheureusement entachée d'une horrible tragédie. Le soir de Noël 1943, un bal y est organisé par des jeunes du village, réfractaires au STO (Service du Travail Obligatoire, mis en place par le régime nazi). Prévenus par un collaborateur, les allemands entourent le Château, réunissent les jeunes présents, en fusillent une grande majorité et mettent le feu au bâtiment...

Suite à cet incendie, il ne reste aujourd'hui que quelques vestiges du Château. Néanmoins, le promeneur peut y admirer un pan de mur portant les armoiries des Gerbaix-De Sonnaz, surmonté de la couronne comtale, et contempler le mémorial commémorant la tragédie de 1943.

Fiche détaillée du patrimoine