10016 document(s) trouvé(s)

Nouvelle recherche Retour résultat
 

Église - Bellevaux

Suivant »

3861/10016

« Précédent Commentaire
 

Description

Photographie en couleurs représentant une église vue depuis l'extérieur sur la commune de Bellevaux. Au premier plan, on aperçoit une grande croix en métal sur un socle en pierre.

Période :

Témoins et/ou personnes à l'image :

Fonds documentaire : Paysalp

Visualiser le diaporama

Caractéristiques du document


Domaine : Croyance religion - Architecture, construction

Informations supplémentaires


Type de collecte : centre_ressource
Collecteur : Paysalp
Lieu de collecte : Bellevaux
Date de collecte: 29/04/2011
Type de support : Photo
Libre de droit : Libre de droit signifie que le document est tombé dans le domaine public Non
Lieu de conservation : Maison de la mémoire



Patrimoine associé


Titre : Eglise Notre-Dame de l'Assomption
Description : En 1136, les Bénédictins qui s'installent dans la vallée fondent une première église dont on ne connaît pas l'emplacement exact. Ce que l'on sait en revanche, c'est qu'au moment où les protestants envahissent le Chablais, en 1536, le prieuré est situé à l'emplacement de l'église actuelle. Au tout début du XIXe siècle, des travaux entraînent la reconstruction du clocher. Le presbytère qui se trouve à l'emplacement du choeur actuel est détruit pour faire place à une nouvelle cure (celle que l'on connaît actuellement). En 1826, l'église est agrandie. Les paroissiens participent chacun à leur tour à la reconstruction, si bien que le nouvel édifice est consacré en 1830 devant 4.000 personnes.
Le clocher à bulbe, reconstruit en 1740 suite à un écroulement, puis en 1808, reste la partie la plus ancienne de l'édifice. Les peintures intérieures sont de style néo-classique et ont été exécutées par des peintres originaires du Val Sesia. A noter également qu'une petite croix située entre l'église et le jardin alpin, marque l'emplacement de la tombe du maire (appelé alors syndic), Jacques-Philippe Meynet, décédé au cours d'un accident lors des travaux de 1826. Avec lui, quatre autres Ballavauds périrent dont le vicaire, l'abbé Coutaz.
Sont classés monuments historiques depuis 1993 : la cloche de bronze de MM. Durand et Boulanger, les stalles ainsi que le support anthropomorphe du XVIIIe siècle, soutenant l'escalier de la chaire. Ce dernier est en bois et proviendrait de l'abbaye d'Aulps.

Fiche détaillée du patrimoine